Filed under:

Heather Buzila Suzanne Aubin

La composition du CAN : présidente et présidente sortante

Illustration of four people chatting around two laptops with blank speech bubbles and a light bulb representing ideas in the air around them.
Illustration of four people chatting around two laptops with blank speech bubbles and a light bulb representing ideas in the air around them.
Droit d’auteur: alisarut

Voici le premier d’une série d’articles qui décrivent les rôles des membres du Conseil d’administration national de Réviseurs Canada. Ils sont rédigés par Heather Buzila et traduits par Suzanne Aubin. Vous pouvez consulter ces articles en anglais. (This series is also available in English.) Veuillez noter que le choix du genre reflète uniquement celui des personnes en poste au moment de la publication des articles.

Le Conseil d’administration national (CAN) de Réviseurs Canada est composé de directeurs élus par les membres de Réviseurs Canada pour diriger l’association. Comme je l’ai mentionné dans mon précédent article de blogue, il y a jusqu’à 12 directeurs, selon le nombre de bénévoles intéressés par les rôles du CAN chaque année.

Chaque mois, je vous offrirai un aperçu du rôle et des responsabilités de deux directeurs, à commencer par ceux de la présidente et de la présidente sortante. 

Aptitudes

Toutes les personnes qui siègent au CAN doivent être membres en règle de Réviseurs Canada et disposer des qualités suivantes :

  • Solides compétences en matière de leadership
  • Capacité à réfléchir de manière stratégique
  • Excellente aptitude à communiquer
  • Bon entregent

Une fois élu ou élu par acclamation, un membre du CAN doit préparer et remettre des rapports trimestriels afin que tout le conseil d’administration soit informé des activités réalisées, en cours ou à venir de son directorat.

Présidente

Lorsque j’étais présidente de notre association, l’entregent m’est apparu comme une qualité particulièrement importante. À la tête du CAN, je devais souvent faire preuve de tact et de diplomatie lors de conversations portant sur des problèmes à résoudre ou pour apaiser une situation tendue. La présidente tente d’harmoniser les relations au sein du CAN et celles entre le CAN et les comités, les comités de travail, les sections et les ramifications ainsi qu’avec les membres.

Pour être admissible au poste de présidence du CAN, il faut avoir agi à titre bénévole au sein du CAN au cours des deux années qui précèdent la candidature (soit un mandat au CAN).

Lorsqu’il est question de tâches spécifiques, la présidente s’assure que le CAN garde le cap et respecte les règlements, politiques et procédures de l’association. La préparation des ordres du jour, la présidence des réunions du CAN et de l’assemblée générale comptent parmi ses tâches importantes.

La présidente chapeaute le comité des ressources humaines et constitue le point de contact principal du conseiller francophone et du comité sur l’équité, la diversité et l’inclusion. 

Chaque année, la présidente est responsable de sélectionner le ou la lauréat(e) du Prix Lee-D’Anjou — Bénévole de l’année — une tâche fort satisfaisante!

La présidente est également porte-parole de l’association, à la fois à l’interne et à l’externe.

Présidente sortante

Après avoir servi Réviseurs Canada à titre de présidente pendant deux ans, la présidente devient la présidente sortante. Elle a alors pour tâches principales de guider la personne nouvellement élue à la présidence et d’assurer une continuité historique au sein du CAN.

Elle participe à plusieurs comités et doit, elle aussi, rédiger des rapports trimestriels à l’attention du CAN. Parmi les comités sous sa direction, mentionnons le comité promo carrière et celui des relations avec les étudiants. Elle siège au comité des ressources humaines avec la présidente, la vice-présidente et la trésorière. Chaque année, dès le début du mois de janvier, la présidente sortante dirige le comité des nominations afin de combler les postes nationaux et les directions de comités.

Il est important que la présidente sortante favorise des partenariats avec des associations semblables. Réviseurs Canada en compte déjà plusieurs et œuvre constamment à en créer de nouveaux afin que nos membres bénéficient d’occasions supplémentaires par le biais d’ententes (des formations à prix réduit, par exemple).

Autres descriptions à venir

Mon prochain article portera sur le rôle de la vice-présidente et de la trésorière.

Si vous avez des questions au sujet des postes de directeurs ou si vous souhaitez obtenir davantage d’informations, veuillez m’écrire à pastpresident@editors.ca.

Cet article a été rédigé en anglais par Heather Buzila et traduit par Suzanne Aubin.

Au sujet de la traductrice

Suzanne Aubin est la directrice responsable du recrutement et de la fidélisation des membres de Réviseurs Canada, elle siège au CAN et collabore aux activités du conseiller francophone de l’association. Elle a occupé d’autres postes au sein de Réviseurs Canada au fil des ans. Elle compte plus de 20 années d’expérience en révision comparative, en révision stylistique, en correction d’épreuves et en traduction. 

___

Publication précédente rédigée par Heather Buzila (en anglais): Your Editors Canada National Executive Council

L’hebdomadaire des réviseurs est le blogue officiel de Réviseurs Canada. Contactez-nous.

To top